Vous êtes donc prêt à vous développer…

Que vous soyez à la tête d’une startup ou que vous planifiez simplement l’avenir de votre entreprise, vous avez sans doute déjà entendu ce conseil : il n’est jamais trop tôt pour envisager une expansion à l’étranger. Cela s’applique à tous même si c’est particulièrement vrai pour ceux qui ne sont pas basés dans un grand pays, comme les États-Unis ou la Chine. Voici donc quelques astuces qui faciliteront votre extension vers d’autres marchés.

Commencez par réaliser une étude

Cela peut sembler évident, mais il est extrêmement important d’étudier les marchés avant de vous lancer. Chercher sur Google « Le meilleur endroit pour faire des affaires » c’est très bien, mais cela ne vous donnera pas assez d’informations détaillées. Et ce n’est pas parce qu’un pays offre d’importants crédits d’impôt qu’il conviendra à votre entreprise. Prenez donc le temps d’étudier comment votre secteur est représenté dans différents pays. Prenez aussi garde aux stéréotypes, tels que les produits de luxe en France et en Italie ou la technologie automobile en Allemagne : saviez-vous qu’en France, l’industrie aéronautique est également en plein essor ? Une autre bonne idée est de regarder non seulement les pays mais aussi les villes. Ainsi, pour vos besoins spécifiques, Manchester pourrait se révéler plus opportun que Londres.

Choisissez le marché approprié

Dans le cadre de vos recherches, veillez à étudier la manière dont votre secteur est perçu, non seulement dans le pays visé, mais dans le monde en général. Par exemple, en Russie, les fabricants de médicaments sont souvent basés en Allemagne ou en Israël, car on pense là-bas que les médicaments en provenance de ces pays sont de meilleure qualité. Tout est encore fabriqué en Russie, mais en installant leur siège dans l’un de ces deux pays, les sociétés jouissent d’un plus grand respect en Russie. La réussite de votre entreprise repose sur la réputation de votre secteur dans des pays stratégiques.

Prenez soin de vos traductions

Faire appel à un traducteur professionnel peut sembler coûteux, mais vous en avez pour votre argent. Il est extrêmement important de vous assurer que non seulement votre site mais tous vos autres documents soient traduits correctement. Vous vous assurerez que vos nouveaux clients comprennent bien ce que vous vendez mais aussi que votre nom, votre logo ou votre slogan ne signifie pas quelque chose de négatif dans une autre langue. Même si de nombreux clients, notamment en Europe occidentale, ont un bon niveau d’anglais, il leur est toujours plus agréable de vous lire dans leur langue maternelle. Si vous rencontrez des partenaires commerciaux locaux, il peut aussi être judicieux de faire appel à un interprète pour accélérer les échanges et éviter tout malentendu malheureux.

Trouvez un partenaire local

Si votre entreprise est bien établie dans votre pays d’origine, un partenariat avec une entreprise locale est à considérer. En échange de son utilisation de votre nom et de votre réputation internationale, vous pourrez tirer le meilleur parti de sa chaîne d’approvisionnement et de sa connaissance du marché intérieur. Prenons par exemple, en Russie encore, le partenariat entre KFC et Rostik. Du fait de problèmes d’infrastructure, KFC avait échoué à plusieurs reprises à pénétrer le marché russe. Ils ont acquis les ingrédients manquants (littéralement) via un partenariat avec Rostik qui les a fait prospérer jusqu’à racheter, à terme, la marque russe.

Adoptez les usages locaux pour éviter les maladresses

Une fois choisi le pays cible selon vos besoins, renseignez-vous sur les coutumes locales. Pour prospérer en France mieux vaut savoir à l’avance, par exemple, que les employés français ont le droit de « se déconnecter » (loi française sur la messagerie électronique). De même, savoir qu’au Japon il est généralement mal vu de toucher votre partenaire commercial (par exemple, poser la main sur son épaule pour le présenter à quelqu’un) pourra vous aider dans votre nouvel environnement. De nombreux sites Web vous apporteront des conseils spécifiques à chaque pays ou culture. Pour être encore mieux préparé, consultez les guides spécifiques à votre propre culture et à celle du pays que vous souhaitez intégrer.