Actualités May 7, 2020

    LingoZING choisit la région parisienne

    LingoZING! est une application gamifiée qui utilise des bandes dessinées, des livres d’images et des romans graphiques associés à des fonctionnalités habilitantes. Son but est de servir d’outil pour l’enseignement des langues et d’autres matières, l’enrichissement de la culture générale et l’alphabétisation à destination des enfants et des adultes. Pour la fondatrice et PDG Kyra Pahlen, polyglotte issue du système éducatif français, revenir en France avec sa nouvelle entreprise était une évidence. Lisez son interview ci-dessous.

    Dites-nous quelques mots sur LingoZING

    Nous sommes très fiers de LingoZING. Il s’agit non seulement du premier outil interactif d’enseignement des langues, mais aussi de la première plateforme utilisant le concept de bandes dessinées audio. C’est très cool de travailler avec des images, des grandes maisons d’édition telles que Dargaud, Glenat, Bambou, Geluck, Delcourt et des artistes de talent. LingoZING est une alliance parfaite de technologie, d’éducation et d’art. Ce concept s’inspire de mon expérience personnelle : j’ai en effet appris l’italien en lisant des bandes dessinées à la fin de mon adolescence.LingoZING se présente comme un outil ludique mais cette application est en réalité très efficace et très engageante. Il est désormais prouvé qu’un contenu narratif facilite l’apprentissage mieux que tout autre moyen. LingoZING utilise une technologie exclusive développée par nos soins et présente de nombreuses fonctionnalités intéressantes. L’intérêt de LingoZING va bien au-delà des apparences. Ce que l’on perçoit au départ n’est que la partie émergée de l’iceberg.

    Comment gérez-vous l’épidémie de Covid-19 dans vos bureaux ?

    Dès notre création, notre approche a été numérique, donc sur ce plan quasiment rien n’a changé pour nous. Mais grâce à cela, nous sommes en position d’aider les autres et c’est un privilège de pouvoir apporter notre contribution. Téléchargez l’application et utilisez le code LZPLUS16 dans la barre de recherche pour accéder à 3 bandes dessinées gratuites. D’autres suivront dans les prochaines semaines.

    Qu’est-ce qui vous a amené à vous implanter en région parisienne ?

    La France a accordé à la bande dessinée le statut de « 9e art », ce qui témoigne de l’importance culturelle et du respect accordé à cette forme d’expression. Je savais que notre démarche serait comprise et acceptée comme un véritable outil pédagogique plus facilement en France qu’ailleurs. Saviez-vous qu’à l’époque déjà, Astérix avait été créé pour enseigner le latin ? La France dispose d’un des meilleurs systèmes pour aider et soutenir les start-ups. Beaucoup d’organismes français tels que French Tech, l’Institut français ou la Fondation des alliances françaises étaient prêts et disposés à nous aider de toutes les manières possibles. Puis vint la cerise sur le gâteau lorsque l’Éducation nationale a validé notre outil pour l’apprentissage de l’italien. Sur le plan personnel, je suis un enfant du système éducatif français.

    Selon vous, quelles sont les clés d’une expansion internationale réussie ?

    Il faut viser juste. Certaines inclinations traversent les frontières, comme l’amour de la fiction, le désir de communiquer et la curiosité culturelle. Je pense que si l’on trouve un angle original qui fait appel à ces trois intérêts et fournit un service nécessaire, le succès international est assuré. Puis vient la capacité d’adaptation, un peu comme un caméléon : toujours penser à intégrer les différences culturelles et à les respecter.

    Comment qualifieriez-vous les collaborateurs/talents en région parisienne ?

    L’un des meilleurs systèmes d’éducation au monde et un inépuisable patrimoine culturel accumulé au fil de l’Histoire donnent des esprits et des talents très brillants. Je suis toujours venue en France quand j’avais besoin de pistes pour avancer. Quand j’ai écrit mon livre Bouddha, le roman de sa vie, publié chez Nicole Lattes et Pocket, Laffont, j’ai trouvé les réponses que je recherchais à Paris, à l’Université de France, auprès du regretté professeur André Bareau. Pour ceux qui ont l’esprit d’entreprise et savent travailler hors des cadres sociaux stricts, Paris est une ville formidable.